La littérature jeunesse
a-t-elle bon goût ? 

 la-litterature-jeunesse-a-t-elle-bon-gout

Les petits enfants croquent la vie à pleines dents ; ils ont une faim de loup et un appétit d’ogre d’histoires et de livres. Ils font ainsi leur miel de textes fins et d’images savoureuses, qu’ils picorent dans tous ces albums jeunesse qui leur sont consacrés.Mais tous ces ouvrages de littérature de jeunesse sont-ils :

À s’en lécher les babines : c’est dire encore séducteurs en diable ?

Aux petits oignons : ne jouent-ils que sur la corde sensible, les émotions… des adultes qui lisent le plus souvent ?

Des soupes au lait : la littérature de jeunesse ne s’adresse-t-elle qu’à des enfants qui ont un petit pois dans le cerveau et qu’il faut éduquer avant tout ?

Tout sucre, tout miel : ne faut-il leur parler que de doux et heureux instants, puisqu’il s’agit de les protéger du monde terrible qui les entoure et de garder leur innocence ?

trop salés parfois : la littérature moderne plonge-t-elle sadiquement les enfants dans l’horreur, la perte, la séparation, avec nos mots à nous, crus et violents ?

La littérature jeunesse a-t-elle bon goût ?

Et pourquoi donc les petits enfants sont-ils si gourmands des mots qu’elle offre ? Cet ouvrage, écrit par des professionnels reconnus du livre et de la petite enfance, mitonne ces questions à sa façon. Il est aussi la première publication de la nouvelle Agence nationale des pratiques culturelles autour de la littérature jeunesse (« Quand les livres relient »). Une mise en bouche !

Avec la participation de

Patrick Ben Soussan, Juliette Campagne, Brigitte Delange, Corinne Dreyfuss, Claudette Dupraz, Luce Dupraz, Réjane Gourin, Muriel Hocquaux-Thomas, Sylvie Joufflineau, Marie Manuélian-Ravet, Sophie Mast, Catherine Métais, Susie Morgenstern, Dominique Rateau, Annie Reuff, Joëlle Stechel, Dominique Veaute, Nicole Vialard.

Éditions érès, collection 1001 BB. Disponible en librairie.