« Lieu d’élaboration, de partage, de mise en mots d’impressions, de sensations », le séminaire Babil-Babel réunit « une somme de personnes associées dans une réflexion dirigée par une question ».
(Emprunts à Jean-Marie Vigneaux dans Lire des livres aux tout-petits, Spirale n°67, 2013)

Cette question interroge ce que parler veut dire… en le liant à notre interrogation constante sur la lecture en général et sur la lecture d’albums en particulier. Lire et parler une langue, plusieurs langues… seront le cœur de notre travail en rapport avec ce que nous savons des albums et des liens qu’ils permettent de tisser entre les générations, entre les êtres. Avec Babil-Babel, nous voulons questionner ces notions de langue maternelle, de bilinguisme, de plurilinguisme, de traduction, de langue des signes, de langage des images fixes ou animées, de littérature orale… toujours en lien avec la littérature de jeunesse, en particulier les albums.
En favorisant une approche rigoureuse et interdisciplinaire qui associe universitaires, artistes et personnes de terrain qui ne se rencontrent habituellement pas, et en créant ainsi avec eux un espace de transmission des savoirs dans un dialogue avec les pratiques, ce séminaire devra permettre de :
- s’interroger sur les recherches dans ces différents champs, partager les connaissances et les approfondir ;
- renforcer et étayer les actions existantes, imaginer de nouvelles pistes, nourrir les professionnels ;
- impulser une dynamique de réflexion et la partager ;
- lier réflexions et actions.

Considérant les rencontres avec l’album — entrée dans la langue, la culture et les arts — comme fondamentales dans la construction de l’individu, nous interrogerons ce regard, cette approche.