Babil-Babel (III)

Langages et langues des tout-petits… et de leurs livres

 

20 septembre 2019, Paris

Journée Nationale, en partenariat avec la

FondationSNCF LogoNew

 Avec le soutien de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France

 

Tarif adhérent : 15 €, non-adhérent : 30 €

 

 


 

« Un livre, c’est pour regarder », dans Un trou c’est pour creuser, mon premier livre de définitions premières de Ruth Krauss, images de Maurice Sendak, traduction de Françoise Morvan aux éditions MeMo 2016. Edition originale aux USA 1952.

En septembre 2016, l’Agence quand les livres relient proposait une journée d’étude intitulée : Langues, langages, images - Enfants, parents professionnels autour des albums qui annonçait son intention d’amplifier notre recherche sur le langage, les langues, le plurilinguisme en associant acteurs de terrain, artistes, universitaires et spécialistes de différents champs de recherches sans oublier ni notre interrogation constante sur la lecture ni ce que nous savons des albums et de leurs capacités de tisser des liens entre les générations.
Grâce à l’engagement de la Fondation SNCF à ses côtés, l’Agence a cheminé au cours de ces trois dernières années ici et là, dans différentes régions de France, et a animé avec ses adhérents et des acteurs locaux et nationaux ce séminaire Babil-Babel que nous définissons désormais comme un espace de recherche itinérant, pluridisciplinaire et multiforme sur langage, langues, parole, plurilinguisme… Depuis, chaque année au mois de septembre, lors de notre journée nationale, nous avons partagé certains axes de recherches et de réflexions qui émergeaient de nos différents travaux. En 2017, ce fut Babil-Babel (I)- Babilangues ou la porte des langues, puis en 2018, Babil-Babel (II) - Langues de chevet et langues frontales.

Cette année nous vous proposons de revenir à nos essentiels : langage, langues, albums et tout-petits.

Nous aurons ainsi l’immense plaisir d’écouter le psycholinguiste, Evelio Cabrejo-Parra, sur le babil et l’organisation psychique, cognitive et culturelle du jeune enfant. Euriell Gobbé-Mévelec, maîtresse de conférence à l’ESPE de Toulouse, Christian Bruel, éditeur, auteur, formateur en littérature jeunesse, Rafaële Rudent et Emmanuel Julien de l’équipe de Lis avec moi ouvriront grands nos oreilles et nos regards sur les albums. Nous avons aussi souhaité cette année donner un coup de projecteur sur les travaux du séminaire mené à Angers en 2018-2019, en partenariat avec l’association Toile d’éveil, adhérente de l’Agence quand les livres relient, et la Ville d’Angers, leurs différents partenaires, ainsi que le programme universitaire EnJeu(x). Enfin Claire Mestre, psychiatre, psychothérapeute et anthropologue, présidente de l’association Ethnotopies et membre du comité de pilotage de Babil-Babel, nous fait l’honneur d’être le grand témoin de cette journée.
Sachez déjà que des actes écrits - trace du séminaire à Angers et qui ont pour titre Au-delà des langues : lire, parler, chanter avec le tout-petit et ses parents - vous seront présentés au cours de cette journée. Ces écrits inaugurent une nouvelle aventure éditoriale de notre Agence et sont le tome 1 d’une collection intitulée l’Agence en Actes.

Enfin, nous sommes heureux d'annoncer que grâce au soutien précieux et renouvelé de la Fondation SNCF, le séminaire Babil-Babel se poursuivra en 2020. Nous aurons donc la joie de nous retrouver en septembre 2020 pour partager de nouvelles pistes de réflexion avec vous tous.

L’Agence quand les livres relient remercie l’ensemble des intervenants du séminaire Babil-Babel ainsi que les personnalités du Comité de pilotage qui partagent leur temps, leurs connaissances et leurs intelligences sensibles pour accompagner ce travail.

 


 

8h30

Accueil du public

9h00

Ouverture à 3 voix

Avec Marianne Eshet, déléguée générale de la Fondation SNCFDominique Rateau, présidente de l'Agence quand les livres relient et Claire Mestre, psychiatre, psychothérapeute et anthropologue, grand témoin de la journée.

9h30

Du babil à la langue du récit

Par Evelio Cabrejo Parra

Le babil est la porte d'entrée dans la langue. Il s'agit de rendre intelligible des processus mentaux qui rendent possible l'appropriation de la langue ou des langues de l'environnement linguistique des tout-petits. Comment l'activité langagière, nourrie par la langue de la vie quotidienne comme celle du récit, participe-t-elle à l'organisation psychique, cognitive et culturelle de l'enfant ?

Evelio Cabrejo Parra est psycholinguiste, spécialiste de la construction psychique et cognitive de l’enfant, vice-président de l'association A.C.C.E.S.

10h30

Au-delà des langues : lire, parler, chanter avec le tout-petit et ses parents - Le séminaire Babil-Babel à Angers

Table ronde animée par Christine Rosso, vice-présidente de l’Agence quand les livres relient

Associant acteurs de terrain, chercheurs, éditeurs, auteurs, professionnels de la petite enfance, de l’enseignement, du livre ainsi que des représentants des services de la Ville, le séminaire Babil-Babel s’est déployé à Angers. De réunions de groupe de travail en conférences publiques en passant par une journée d’étude et la publication d’actes, quel est impact de ce travail de réflexion et de mise en commun à l’échelle d’un territoire durant une année et demi ?

Avec la participation d'Aline Guérin, lectrice et assistante de coordination de l'association Toile d'éveil, d’un représentant du programme universitaire EnJeux(x) et de différents acteurs de la culture, de la petite enfance, de l’éducation nationale et de la Ville d’Angers.

11h30

11h45

Pause

Dans les albums, ça fait Vrrr, Lalala, Beurk ou bien Touït Touït. Parfois même Bidiglang !

Par Rafaële Rudent et Emmanuel Julien

Une exploration langagière au pays des badaboum croc meuh, cette « rumeur du monde qui pénètre la langue »*.
*selon l’expression de Pierre Rézeau, Dictionnaire des Onomatopées - PUF - 2003

Rafaële Rudent est lectrice-formatrice de Lis avec Moi – La Sauvegarde du Nord et Emmanuel Julien, ancien orthophoniste, est lecteur de Lis avec Moi – La Sauvegarde du Nord.

12h45

Déjeuner

14h00

Histoires de langues

Avec Mathilde Barreau et Natacha Mari.
Discussion animée par Yvanne Chenouf

Depuis 2015, lectrices et musiciennes de l’association Toile d’éveil interviennent régulièrement au café des parents ou dans les classes maternelles de l’école Voltaire. Les familles y sont invitées à partager des chants, à lire ou se faire lire des albums.

Mathilde Barraud est musicienne, flûtiste et guitariste. Titulaire d’une licence professionnelle, elle se spécialise dans la communication non verbale et intervient dans différents domaines : milieu de soin et du handicap, la toute petite enfance et les quartiers prioritaires. Elle travaille depuis 2008 avec l’association Toile d’éveil et propose des rencontres sonores et musicales : avec le son, la voix, le sensible. Elle porte le projet La musicalité des langues et s’oriente vers la transmission culturelle chantée en invitant les parents à puiser dans leur mémoire une « chanson souvenir ».
Enseignante depuis 19 ans en zone d'éducation prioritaire par choix et conviction professionnelle, Natacha Mari est directrice de l'école Voltaire à Angers pour la 4e année consécutive. Engagée dans des missions de direction depuis 7 ans, elle a pour principal axe de travail la relation aux familles.
Institutrice rurale, puis à la Villeneuve de Grenoble de 1969 à 1983, chercheure à l’Institut national de recherche pédagogique (INRP) de 1983 à 2002, Yvanne Chenouf est spécialiste de la littérature jeunesse, attachée depuis 1979 à l’AFL (Association française pour la lecture). Elle est membre du comité de pilotage Babil-Babel.

14h45

Livre ensemble : l’album plurilingue comme espace de rencontre avec l’autre

Par Euriell Gobbé-Mévellec

L’intervention d’Euriell Gobbé-Mévellec consistera en une étude de quelques albums contemporains où plusieurs langues se mêlent, où le plurilinguisme constitue un enjeu à la fois éthique - permettre la rencontre avec l’autre - et esthétique - renouveler les écritures contemporaines. Son hypothèse est que l’album, par essence hybride, capable d’accueillir des formes d’expression hétérogènes, est un médium particulièrement approprié pour témoigner du feuilletage de langues et de cultures qui fonde aujourd’hui l’identité de chacun.

Euriell Gobbé-Mévellec est maître de conférences à l'Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Elle enseigne l'espagnol, la littérature de jeunesse et la didactique des langues à l'ESPE de Toulouse Midi-Pyrénées. Membre du laboratoire LLA-CREATIS, elle applique la Critique des dispositifs et les outils de l'intermédialité au genre de l'album pour enfants, imprimé et numérique. Elle a soutenu une thèse sur la littérature de jeunesse publiée en novembre 2014 chez Garnier (collection "Perspectives comparatistes"), sous le titre : L'album contemporain et le théâtre de l'image (Espagne, France) et elle a coordonné avec Monique Martinez Thomas un volume collectif intitulé Dispositivo y artes: una nueva herramienta crítica para analizar las producciones contemporáneas publié en 2014 chez Ñaque.

Dans le cadre de ses recherches sur l'album comme outil pour apprendre les langues étrangères et construire des compétences interculturelles à l'école primaire, elle coordonne depuis 2014 le programme Livre Ensemble, porté par le laboratoire LLA-CREATIS et la Structure Fédérative de Recherche AEF de l'ESPE Toulouse Midi-Pyrénées, dont l'objectif est de recenser, valoriser, analyser les albums contemporains pluriculturels, et de modéliser l'utilisation de ces albums en classe dans le cadre de l'éveil aux langues et aux cultures en primaire.

15h45










 

16h45

Vu et Lu sont dans un album…

Par Christian Bruel

Qu'il s'agisse d'un livre contemporain, fruit d'une articulation originale d'images et de textes indissociables ou, a fortiori, d'un « tout en images », le partage d'un album avec des très jeunes nous conduit à « parler » les images. Ce qui n'est pas facile quand on veut se garder d'un impérialisme de la langue tout en souhaitant autoriser l'accès à l'essentiel du sens et aux dimensions culturelles des images qui ont sans doute le dernier mot !

Christian Bruel est formateur sur la littérature de jeunesse, éditeur, auteur et concepteur de nombreux albums. Il est membre du comité de pilotage Babil-Babel.

 

Conclusion de la journée et mise en partage

Par Claire Mestre

Claire Mestre est psychiatre, psychothérapeute et anthropologue, responsable de la consultation de médecine transculturelle à l'Hôpital St-André de Bordeaux, co-rédactrice en chef de la revue L’Autre, cliniques, cultures et sociétés, présidente de l’association Ethnotopies. Elle est membre du comité de pilotage Babil-Babel.

17h30

Fin de la journée.


Une table de livres en lien avec les thématiques de la journée vous sera proposée
par la librairie Le Rideau rouge
42, rue de Torcy 75018 Paris


lieu

Auditorium de l'Auberge de jeunesse HI Y. Robert

20, esplanade Nathalie Sarraute
75018 Paris
Métro : La Chapelle (ligne 2) ou Marx Dormoy (ligne 12)