Babil-Babel (I)

« Babilangues, ou la porte des langues »

 

22 septembre 2017, Paris

Journée Nationale, avec le soutien de la

 

FondationSNCF LogoNew
 

Programme à télécharger

Bibliographie


 

« […] connaître ainsi le plaisir le grand et les petits et même si connaître alors la peur la grande et les petites tant pis et tant mieux parce que connaître aussi les outils de bricoleur de la peur se servir de sa caisse à outils de cerveau et s’en trouver satisfait s’en trouver dégourdi […] »
Le Bravo, Corinne Lovera Vitali et Philippe Favier, 
éditions Thierry Magnier, 2006.

Pourquoi parlons-nous ? Comment parlons-nous ? Pour quoi dire ? et pourquoi dire ? Comment la langue vient aux bébés ? Une langue ? Des langues ? Et avant la langue, comment disons-nous ? Et après le temps de l’enfance ? Lire, parler, traduire, interpréter… Et la voix, que dit-elle ? Le rythme et la musique ne sont-ils pas au cœur de nos langues ? Quelles considérations pour les langues ? Et pour celui qui parle ? Nous parlons parfois pour ne rien dire et disons aussi beaucoup en ne parlant pas…
Depuis plus de trente ans, des lecteurs itinérants — convaincus que la littérature participe pleinement de la construction de l’être humain, de l’élaboration de sa langue et de sa pensée — partagent avec des tout-petits de moins de trois ans et leurs familles, et aussi avec des jeunes enfants, des adolescents et des adultes, la lecture d’albums, publiés par des éditeurs jeunesse. Les notions de langage, langues, lectures de mots et d’images sont au cœur des recherches et des préoccupations des membres de l’Agence quand les livres relient. Fin 2016, grâce au soutien et au nouvel engagement de la Fondation SNCF pour trois ans à nos côtés, nous avons pu donner une nouvelle dimension à cette réflexion en créant le séminaire Babil-Babel, espace multiforme, interdisciplinaire et itinérant sur langage, langues, plurilinguismes… L’association Mana, engagée dans les soins psychothérapeutiques et la prévention auprès des populations migrantes, et l’association Le Furet - petite enfance & diversités sont les partenaires privilégiés pour penser les axes de réflexions et d’actions de ce laboratoire associant des chercheurs, des cliniciens, des créateurs, des acteurs de terrain d’horizons différents. Un comité de pilotage accompagne ce travail.

Babil-Babel (I), Babilangues ou la porte des langues, une journée pour fêter le premier anniversaire de ce séminaire Babil-Babel et partager avec vous quelques réflexions déjà engagées.

 


 

8h30

Accueil du public

9h00

Ouverture à 4 voix

Quelle place et quels engagements de chacun dans le séminaire Babil-Babel, espace multiforme, interdisciplinaire, itinérant, pour penser langage, langues, plurilinguisme…
Avec Dominique Rateau (l’Agence quand les livres relient), Marianne Eshet, déléguée générale de la Fondation SNCF, Marie Nicole Rubio (Le Furet), Claire Mestre (Association Mana)

9h30

La voix : enfance de la parole, musique de la langue

Par Sophie Grelié

Au cœur du son, le tout petit, à travers ses productions vocales, joue de la matière, des variations, des plaisirs de la résonance sur le corps. Ce pré-langage développe toute la « musique » de la langue maternelle. L’observation de tous ces comportements ainsi que leur concentration à l’écoute d’œuvres vocales contemporaines disent le lien entre leur univers et celui de ces musiques si particulières.

Sophie Grelié est musicienne, réalisatrice sonore, metteur en scène et responsable Petite Enfance (spectacles et formation), cofondatrice de l'association Éclats. Elle sera accompagnée de Muriel Ferraro et Valérie Philippin, chanteuses lyriques.

Texte de Sophie Grelié

10h15

Lieux d’accueil transculturels : lieux de rencontre, d’échanges, de transmission et de création

Discussion animée par Claire Mestre

Avec Françoise Branquart, lectrice de l’association Lis avec moi – La Sauvegarde du Nord (Pas-de-Calais), Marie-France Painset, auteure, chanteuse et lectrice, Véronique Rivière, directrice de l’école polyvalente Pajol (Paris 18e, quartier de La Chapelle), et Michèle Valentines, bibliothécaire à La Petite Bibliothèque Ronde (Clamart, Hauts-de-Seine).

Claire Mestre est psychiatre, psychothérapeute et anthropologue, responsable de la consultation de médecine transculturelle, Hôpital St-André (Bordeaux), co-rédactrice en chef de la revue L’Autre, cliniques, cultures et sociétés, directrice scientifique et médicale de l’association interculturelle Mana.

11h30

 Pause

11h45

Comment la langue vient aux bébés…

Par Patrick Ben Soussan

Comment l’esprit vient aux bébés ? Comment les bébés apprennent-ils ? Comment la parole vient aux enfants ? Comment faut-il parler à bébé ? Pourquoi bébé tire-t-il la langue ? Pourquoi la langue des signes n’apporte rien aux bébés ? Et quand donc faut-il se taire, enfin ?  C’est à ces questions – mais sûrement en aurez-vous d’autres – que je vous propose de répondre. Ou plutôt, laissez-moi vous raconter l’histoire du langage des bébés… Il était une fois…
« En touchant terre, ils redevinrent les douze frères qu’elle avait délivrés. Ils éteignirent les flammes et libérèrent leur chère sœur, l’embrassant et la couvrant de caresses. Ayant retrouvé la parole et le droit de s’en servir, elle dit au roi pourquoi elle avait été muette et n’avait jamais ri. » Grimm, Les Douze frères.

Patrick Ben Soussan est pédopsychiatre, directeur de la collection 1001 Bébés et de la revue Spirale chez érès, auteur de nombreux ouvrages sur la petite enfance, la parentalité et la culture. Il a présidé l’Agence quand les livres relient de 2010 à 2012.

12h45

Déjeuner libre

14h15

Voyager d’une langue à l’autre dès le plus jeune âge : le rôle majeur des bibliothèques
dans la valorisation des langues et des cultures

Par Nathalie Mansuy-Todeschini

Exemple du travail de formation et de sensibilisation impulsé par la Médiathèque départementale de Seine-et-Marne.

Nathalie Mansuy-Todeschini, conservatrice territoriale des bibliothèques, est responsable de la médiation jeunesse à la médiathèque départementale 
de Seine-et-Marne.

15h00

Pourquoi et comment faire vivre les langues dans les lieux de la petite enfance et à l’école maternelle

Par Anna Stevanato

Présentation de l'association DULALA (D'Une Langue A L'Autre) et de son projet systémique visant à faire des langues des enfants, des familles et des professionnel-l-e-s une ressource pour mieux apprendre et mieux vivre ensemble.

DULALA est un pôle national de ressources et formation sur le bilinguisme et l'éducation au plurilinguisme destiné aux acteurs de secteur éducatif. Anna Stevanato est sociolinguiste, fondatrice et directrice de DULALA.

15h30

Traduction, altérité et idéologie : Flix de Tomi Ungerer en quatre langues

Par Christine Hélot

Les personnages bilingues sont très rares dans les albums pour la jeunesse. Une très belle exception est l’histoire du chien Flix, né d’un couple de chats, qui grâce à ses connaissances de deux langues et de deux cultures réussit à réconcilier deux clans traditionnellement ennemis. Cet album de Tomi Ungerer illustre avec beaucoup d’humour - et de sérieux – les rapports d’altérité, comment comprendre la différence, et refuser la haine de l’autre. Flix fut publié en 1997 en Suisse et en France, puis en 1998 en anglais dans une édition américaine, et en 2013 en espagnol dans une maison d’édition basée au Venezuela. L’étude comparative de ces quatre versions de Flix réserve bien des surprises ! On le sait : la traduction n’est jamais neutre. D’une version à l’autre, l’idéologie se faufile au gré des choix des traducteurs ; il s’agira de la débusquer afin de ne pas trahir un texte subversif et engagé.

Christine Hélot (site officiel) est sociolinguiste et professeure des Universités, Université de Strasbourg.

16h15

Des mots, des images, des silences… les albums parlent !

Par Dominique Rateau

« Il peut y avoir, et il y a probablement dans toute vie, un instant initial d’une telle intensité, d’une telle force qu’il infléchit la vie entière. » Marc-Alain Ouaknin dans C’est pour cela qu’on aime les libellules, Points essais, 1998.
« J’ai rencontré les albums publiés par des éditeurs jeunesse à la fin des années 70 alors que j’exerçais la profession d’orthophoniste-thérapeute du langage et de la communication en institutions spécialisées auprès d’enfants en grandes difficultés. Ce fut un réel choc, un bouleversement, une ouverture sur la vie… Je ne savais pas encore pourquoi ces albums me parlaient tant. Je ne savais pas encore qu’ils me permettraient de fabuleuses rencontres, ni qu’ils seraient sources de nouvelles façons de rêver, penser, créer, dire, lire, parler… »

Dominique Rateau a exercé la profession d’orthophoniste pendant 20 ans. Elle a conduit en Aquitaine une mission livres-petite enfance au sein du centre régional des lettres pendant 10 ans.  Elle est l’actuelle présidente de l’Agence quand les livres relient.

17h00

Fin de la journée

 


lieu

Auditorium de l'Hôtel de Ville

5, rue Lobau
75004 Paris

 

Accès : métro lignes 1 et 11, station Hôtel de Ville